Les missions de l'avocat en conflits de voisinage

Qui n'a jamais eu à subir la musique des voisins amateurs de fêtes ou les fumées de feu de bois du jardinier du quartier ? Ces nuisances des voisins constituent ce que l'on appelle les troubles anormaux du voisinage. Ils peuvent avoir un impact important sur votre qualité de vie, voire sur votre santé. Vous pouvez entreprendre différentes actions pour faire cesser ces troubles, jusqu'aux poursuites judiciaires. Dans ces différentes procédures, l'intervention d'un avocat spécialisé en conflits de voisinage s'avère souvent très utile.

Comment définit-on les troubles anormaux du voisinage ?

Conflits de voisinage

Lorsque l'on parle de nuisances de voisinage, on pense souvent au bruit. Pourtant, les nuisances provoquées par des voisins peuvent également être olfactives, esthétiques, visuelles, ou encore consister en une atteinte à votre intimité par la présence d'un vis-à-vis gênant. On peut par exemple citer des odeurs gênantes, ou encore une perte d'ensoleillement.

Qu'appelle-t-on le voisinage ?

Les nuisances ne sont pas forcément le fait d'un voisin immédiat ou mitoyen. Suivant la nature et l'intensité de la nuisance, elle peut s'étendre à un groupe de maisons, voire à tout un quartier. C'est au juge que revient le pouvoir de déterminer si un plaignant est concerné ou non par un trouble du voisinage. Généralement, cela nécessite de se rendre sur place pour estimer la situation.

Dans quels cas le voisin à l'origine du trouble est-il responsable ?

L’individu qui est à l'origine d'un trouble anormal du voisinage peut-être tenu comme responsable même si ce trouble est indépendant de sa volonté. La notion de trouble anormal du voisinage ne suppose pas une intention malveillante de la part de l'auteur.

Les nuisances causées par une activité professionnelle

Les troubles du voisinage ne sont pas toujours causés par des particuliers ! Les activités industrielles, agricoles ou commerciales génèrent parfois de nombreux désagréments : bruits d'animaux, odeurs, fumées, passage de véhicules... Les aéroports et aérodromes sont également générateurs de nuisances sonores très importantes, et ce sur un voisinage très étendu.

Il faut savoir qu'il vous est impossible de faire reconnaître ces désagréments comme trouble anormal du voisinage dès lors que l'activité est antérieure à votre installation et que les conditions d'exercice de cette activité n'ont pas évoluées.

À partir de quelle fréquence considère-t-on une gêne comme étant un trouble anormal du voisinage ?

Une gêne même occasionnelle peut être considérée comme trouble anormal du voisinage. Ce n'est pas parce que votre voisin ne fait la fête toute la nuit qu'une fois par mois que vous ne pouvez pas agir contre ce comportement ! Encore une fois, le juge est souverain pour apprécier si une gêne est anormale ou pas. Pour ce faire, il prend en compte la fréquence, mais également l'intensité ou encore la durée du phénomène.

Même si la loi ne fixe aucune règle sur la fréquence ou la durée minimale du désagrément pour le considérer comme un trouble, la Cour de cassation indique tout de même qu'un trouble anormal du voisinage doit être répétitif et permanent. Cela signifie qu'il vous est impossible d'attaquer votre voisin pour un événement ponctuel, ou un désagrément qui a cessé.

Que faire en cas de conflits avec des voisins ?

Si vous êtes victime de troubles anormaux du voisinage, vous pouvez entreprendre plusieurs actions pour faire cesser le désagrément. Cela passe tout d'abord par le dialogue et la médiation, puis éventuellement par une action judiciaire.

Le dialogue avant tout

Cela peut sembler évident, mais en cas de gêne causée par des voisins, la première chose à faire est d'en parler avec eux, dans un esprit de conciliation et sans agressivité. Dans de nombreux cas, les voisins à l'origine du trouble n'en ont même pas conscience ! Invitez-les donc à venir constater chez vous les désagréments subis. Parfois, cela suffit à leur faire prendre conscience du problème et à le régler dans les plus brefs délais.

La recherche d'une solution amiable

Même si vos voisins se montrent conciliants, il n'est peut-être pas en leur pouvoir de faire cesser le trouble totalement et immédiatement. Dans ce cas, il est possible de rechercher un compromis avec eux, afin que la situation soit supportable pour vous le temps qu'ils mettent en place une solution définitive. Le recours à un avocat spécialisé en conflits de voisinage peut s'avérer utile à cette étape.

La médiation

Pour éviter la multiplication des procédures judiciaires liées à des conflits entre voisins, la loi française vous contraint désormais à faire appel à un médiateur ou un conciliateur de justice avant de saisir la justice. Son rôle est d'entendre les deux parties, et d'organiser une rencontre afin de favoriser la mise en place d'une solution amiable.

Les étapes préalables aux poursuites

Malheureusement, il peut également arriver que votre voisin ne soit pas ouvert au dialogue. Cela ne signifie pas que vous devez immédiatement porter l'affaire devant la justice. Vous pouvez commencer par envoyer à votre voisin indélicat un courrier recommandé avec accusé de réception dans lequel vous le mettez en demeure de faire cesser la nuisance.

Vous avez également la possibilité de faire intervenir le bailleur si vous êtes locataires, ou le syndic si vous êtes propriétaire. Le maire ainsi que les forces de l'ordre peuvent également intervenir à votre demande. Vous pouvez enfin faire intervenir un huissier qui établira un constat. Cela a souvent pour effet de rendre le voisin plus conciliant ; si ce n'est pas le cas, vous pourrez utiliser les témoignages et procès-verbaux dans la suite de la procédure. Dans cette optique, vous pouvez aussi demander aux autres voisins de témoigner par le biais du formulaire Cerfa n°11527*02.

Le recours au juge des référés

Si les désagréments que vous subissez sont importants et qu'il est urgent de les faire cesser, vous avez la possibilité de faire appel au juge des référés. Son rôle est en effet de rendre des décisions dans l'urgence lorsque la situation l'impose. Il ne juge pas le fond l'affaire, mais rend une ordonnance provisoire.

En vertu de l'article 809 du Code de procédure civile, le juge des référés peut faire contraindre le voisin à l'origine du trouble à faire cesser celui-ci immédiatement. Pour cela, il faut que les désagréments soient manifestes et que le préjudice justifie une mesure d'urgence.

La saisine du tribunal

Une autre possibilité pour les victimes d'un trouble de voisinage est de saisir au fond le tribunal d'instance ou de grande instance. Contrairement au juge des référés, celui-ci va rendre une décision de justice définitive portant sur le fond de l'affaire.

Cette action judiciaire nécessite le recours à un avocat spécialisé en conflits de voisinage. Son rôle va être de démontrer l'existence du trouble, ainsi que la réalité d'un préjudice découlant directement de ce trouble.

Cabinet Ingelaere Avocat partout en France

Une question ? Un rendez-vous ?

Vous pouvez nous joindre via notre formulaire de contact en bas de page ou appeler notre secrétariat au 07 81 14 93 30 de 09h30 à 16h30 les lundi, mardi, jeudi et de 09h30 à 12h le vendredi. (Coût d'un appel local. Secrétariat téléphonique fermé le mercredi et le vendredi après-midi).
Nous mettons également à votre disposition un outil de prise de rendez-vous en ligne pour évaluer vos besoins lors d'un échange téléphonique ou nous rencontrer dans l'un de nos bureaux à Paris ou en province.

Pourquoi faire appel à un avocat spécialisé en conflits de voisinage ?

L'avocat en conflits de voisinage vous accompagne dans toutes vos démarches pour faire cesser des nuisances entre voisins. Vous pouvez faire appel à lui que vous vous estimiez victime du désagrément ou que vous soyez accusé d'en être l'auteur.

Le conseil

Le rôle de l'avocat spécialisé en conflits de voisinage n'est pas seulement de vous accompagner dans une procédure judiciaire. Vous avez également la possibilité de le contacter pour obtenir des conseils sur la conduite à tenir en cas de conflit entre voisins. Que vous soyez victime de nuisances des voisins ou au contraire accusé d'être à l'origine de ces désagréments, l'avocat vous renseignera sur vos droits et vos devoirs. Il pourra également vous assister dans vos démarches de conciliation et de médiation.

La démonstration de la réalité du trouble

Pour engager des poursuites judiciaires, la première étape est de démontrer la réalité du trouble de voisinage, et son caractère anormal. À cette étape, l'avocat en conflits de voisinage engagera toutes les actions nécessaires pour faire la démonstration de ce trouble et établir un dossier solide.
Si c'est vous qui êtes accusé par un voisin, votre avocat travaillera au contraire pour prouver que le désagrément n'est pas de votre fait, ou n'est pas de nature à justifier des poursuites.

L'estimation du préjudice subi

Si vous souhaitez obtenir des dommages et intérêts, il est nécessaire de démontrer que vous avez subi un préjudice réel directement imputable à la nuisance causée par le voisin. Là encore, l'avocat spécialisé se chargera de réunir toutes les pièces nécessaires à la démonstration de ce préjudice et à l'estimation des dommages et intérêts auxquels vous pouvez avoir droit.

La représentation devant le tribunal

Si le conflit entre voisins ne trouve pas de solution amiable et qu'il est porté devant le tribunal, l'avocat vous représente et défend votre position. Si vous êtes le plaignant, il fera en sorte de faire reconnaître la réalité du trouble et d'obtenir réparation pour les préjudices que vous avez subis. Si vous êtes accusé, il mettra tout en œuvre pour que votre responsabilité ne soit pas engagée, et pour que les dommages et intérêts éventuels soient les plus faibles possibles.

Nous contacter