Comprendre le droit de l'urbanisme généraL

Le droit de l’urbanisme général est le droit des autorisations d’urbanisme et de planification des sols.

Ce droit est sans aucun doute l’un des droits les plus complexes, tant en raison des multiples textes qui le régissent, qu’en raison du caractère particulièrement volumineux des procédures et documents.
Ce droit par ailleurs met systématiquement en opposition la puissance publique, c’est-à-dire les collectivités territoriales (Communes, Communautés de Communes, Régions) et les particuliers.

Le droit de l’urbanisme : faire face à la puissance publique et ses prérogatives

Le droit de l’urbanisme concerne non seulement les différentes autorisations d’urbanisme qui fixent les droits à construire (permis de construire, plans locaux d’urbanisme) mais également les procédures de dépossession, telles que l’expropriation et la préemption.
Ces deux procédures sont dites de prérogatives de puissances publiques, c’est-à-dire que l’administration bénéficie de dispositions exceptionnelles lui permettant d’obtenir un transfert de propriété forcé d’un bien immobilier.

Droit de l’urbanisme et construction

Droit de l'urbanisme

S’engager dans un projet de construction d’un bien immobilier est un engagement stressant et bien souvent lourd de conséquences s’il n’est pas suffisamment entouré de toutes les garanties juridiques.

Il est également particulièrement important de veiller au choix du terrain assiette du projet. Par conséquent, avant de vous engager dans votre projet, il est fortement conseillé de prendre attache auprès de votre Avocat spécialisé en droit de l’urbanisme, lequel pourra au cours d’un rendez-vous effectuer toutes les recherches vous permettant de connaître précisément si votre terrain est bien constructible, de connaître les contraintes d’urbanisme, de connaître l’existence d’un droit de préemption, d’un droit d’expropriation, de savoir s’il existe des servitudes ou non…

Cabinet Ingelaere Avocat partout en France

Une question ? Un rendez-vous ?

Vous pouvez nous joindre via notre formulaire de contact en bas de page ou appeler notre secrétariat au 07 81 14 93 30 de 09h30 à 16h30 les lundi, mardi, jeudi et de 09h30 à 12h le vendredi. (Coût d'un appel local. Secrétariat téléphonique fermé le mercredi et le vendredi après-midi).
Nous mettons également à votre disposition un outil de prise de rendez-vous en ligne pour évaluer vos besoins lors d'un échange téléphonique ou nous rencontrer dans l'un de nos bureaux à Paris ou en province.

Le droit de préemption

Le droit de préemption est un privilège de l’administration et donc de la puissance publique. Ce droit particulièrement intrusif permet à la collectivité, donc la commune, de vous obliger à lui céder un bien immobilier en priorité si vous entendez vendre votre maison. Ainsi, si votre maison est frappée d’un droit de préemption, cela signifie qu’en cas de vente, vous ne pourrez pas vendre à n’importe qui. Si la Commune veut votre bien, elle passera devant votre acheteur potentiel. En cas de désaccord sur le prix, le juge de l’expropriation fixera le prix.

Un avocat en droit de la construction

Le droit de la construction est le droit complémentaire du droit de l’urbanisme. En effet, il s’agit de parler ici des droits applicables après l’obtention de votre permis de construire ou de votre autorisation d’urbanisme. C’est le droit de la construction qui, en la personne de votre avocat, vous informe sur vos garanties et obligations dès lors que vous faites construire sur plan, par architecte, en VEFA etc…

Le droit de l'expropriation

Le droit de l’expropriation est le droit qui permet à la puissance publique de vous obliger à lui céder un bien immobilier. Ainsi, au contraire du droit de préemption, le droit de l’expropriation ne vous laisse pas le choix, l’administration prend possession forcée de votre immeuble, sans que vous puissiez contester ce transfert de propriété. Il faut alors agir très rapidement, soit en contestant le principe même de l’expropriation, ce qui est particulièrement difficile et rarement accepté par le Tribunal administratif, soit agir devant le juge de l’expropriation pour avoir le prix le plus important.

Nous contacter

Destinataire :
 En validant ce formulaire, vous acceptez que les données saisies soient utilisées par Ingelaere & Partners Avocats afin de pouvoir accuser réception de votre demande, la traiter et si nécessaire gérer la relation contractuelle qui peut en résulter.