HAUT
Me Ingelaere Avocat
Votre Avocat en Droit Public à Paris
122, rue du Faubourg Saint Honoré 75008 Paris
Me Ingelaere Avocat - Téléphone07 56 88 11 11

 

Cabinet Ingelare Avocats à Paris et dans les Hauts de France
Récompenses Ingelaere Avocats

SMARTCITY DATA PUBLIC, ICO & BLOCKCHAIN, LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES CONNECTÉES

Piloter ensemble la villes de demain. INGELAERE AVOCATS

Le cabinet se fait fort d'anticiper la révolution numérique et ses enjeux pour les villes et métropoles. INGELAERE Avocats vous accompagne sur les sujets tels que SMARTCITY, BLOCKCHAIN et DATA pour les acteurs publics.

SMARTCITY, LES VILLES INTELLIGENTES by INGELAERE AVOCATS

Le cabinet est précurseur dans l’analyse et le conseil des collectivités quant à la mise en place des villes intelligentes. Son analyse et son positionnement sont d’ailleurs reconnus par les revues spécialisés et acteurs de ce domaine émergent.

Maître INGELAERE collabore ainsi sur ces sujets à la fois avec les collectivités territoriales mais également avec les startups et les revues spécialisées.

Devenir une SmartCity requiert une synergie parfaite entre opérateur privé et opérateur public. Les projets de Smart Cities reposent sur le recueil, le croisement et l'analyse des données relatives au fonctionnement des services de la ville. Le défi étant d’intégrer et de sécuriser ces données livrées par l’intelligence artificielle et de sécuriser ces opérations pour élus et leurs partenaires.

INGELAERE Avocats accompagne les acteurs publics clés de cette transition vers le numérique.

Le cabinet aide ainsi les différents acteurs à piloter les villes intelligentes de demain dès aujourd’hui.

BLOCKCHAIN DANS LA VILLE by INGELAERE AVOCATS

Avec la croissance du big data et de la dématérialisation, la ville de demain va voir se développer un besoin impérieux de confiance dans le numérique. La blockchain, en apportant de la sécurisation aux échanges virtuels, pourrait à la fois participer à cette confiance et révolutionner les usages.

Technologiquement, la blockchain peut permettre d’instaurer une véritable transparence et une relation de confiance sans tiers de confiance, notamment pour la sécurisation des échanges de nature économique à l’échelle d’une ville ou d'un quartier. Partout où les échanges seront décentralisés et où la confiance numérique est attendue, la blockchain est en mesure de remplacer la plupart des tiers de confiance.

A titre d'exemple, la blockchain peut permettre à un objet connecté de « décider » seul d’une transaction, une place de parking appartenant à un particulier indiquera à une autre voiture, via un capteur, s’il est possible de l’occuper pendant trois heures. C’est la voiture qui paiera avec son porte-monnaie blockchain intégré, tandis que le propriétaire de la place se fera rémunérer pour le temps occupé, au tarif qu’il aura fixé. C’est ce qu’on appelle les smart contracts.

Smart City

CRYPTOMONNAIE ET ICO DANS LA VILLE by INGELAERE AVOCATS

Le phénomène mondial des ICOs (Initial Coin Offering) donne la possibilité à un projet d'utiliser la blockchain pour émettre une monnaie ou un token, permettant ainsi le financement de ce projet au niveau mondial.

La particularité d'une ICO face à d'autres formes de financement notamment celui du financement participatif est qu’elle permet aux détenteurs du token de disposer de droits d'utilisation du service qu'ils ont aidé à financer ainsi que de prendre part dans certains cas selon la nature du token à la gouvernance du projet et aux prises de décision. La naissance de ce type de projets repose sur un nouveau paradigme, celui de la décentralisation permise par la blockchain. Ainsi, le projet puise sa force dans sa communauté qui peut être directement impliquée et intéressée dans la réussite du projet.

Parmi ces projets, on voit émerger un certain nombre de projets d'infrastructures, d'énergies renouvelables, voire même de territoires.

Plusieurs projets, comme BlueFrontier ou Liberland, commencent à émerger avec l'idée de pouvoir bâtir des territoires décentralisés reposant uniquement sur la confiance entre ses membres, avec l'ICO comme levier de rassemblement, de mobilisation, de communication et de financement, l'essence de ces projets une fois sur pied étant de s'auto-réguler sous forme de DAO (Decentralized Autonomous Organization)

Ce mouvement de décentralisation dépasse le financement de start-ups et de nombreux Etats ont déjà annoncé travailler sur l'idée de l'émission d'une crypto-monnaie (Estonie, Suède, Royaume-Uni), ce qui pourrait considérablement bouleverser nos paradigmes actuels.

Toutefois, on peut dans voir ce changement de paradigme que représente la décentralisation, le prolongement d'un mouvement de responsabilisation et de participation des citoyens que l'on a pu voir ces dernières années avec la mise en place de monnaies locales, de budgets participatifs, de réflexion sur l'autonomisation des régions où pouvoirs publics et citoyens semblent plus que jamais travailler main dans la main pour renforcer le tissu social et économique local.

La révolution Blockchain et la tokenization des échanges est en marche et semble de jour en jour de plus en plus en mesure de bouleverser la façon dont nous vivons actuellement dans notre ville, notre département, notre région, mais également à l'échelon national.

Benjamin INGELAERE

Avocat associé et fondateur du cabinet, s'entoure pour ses problématiques d'une équipe hybride dédiée.Titulaire d'un Master 2 Droit Public, il pratique le droit public depuis près de dix années et accompagne quotidiennement les acteurs publics (Régions, Métropoles, Grands groupes). Il a acquis une notoriété reconnue pour son expertise en droit public, à telle enseigne qu'il collabore régulièrement avec des revues juridiques spécialisées en droit des collectivités territoriales. Chargé des oraux de préparation à la profession d'Avocats, il est également membre du conseil de l'ordre et trésorier du premier syndicat des avocats d'affaires français.

Anaïs LACHEVRE

Avocate, titulaire d'un master droit public de l'entreprise, ses expériences de longues durées au sein de la Direction régionale de l’environnement et de l’aménagement (DREAL) et de la Préfecture du Nord, ont renforcé son approche pragmatique des échanges entre entreprises et intérêt public.

Thibaut INGELAERE

Avocat au Barreau de Paris et associé au sein de deux start-ups. Thibaut a travaillé au sein de cabinet d'Avocats sur des problématiques liées aux FinTech. Il a travaillé au sein de la direction juridique du groupe RENAULT sur des problématiques de gouvernance et compliance avec l'autorité des marchés financiers. Il a rejoint en 2015 la startup MyCrowdCompany et a assuré le développement commercial de solutions d’open innovation permettant de gérer les programmes innovations de groupes tels que LVMH, THALES et SCHNEIDER ELECTRIC. Thibaut dispose d’une excellente compréhension des problématiques technologiques, financières et juridiques liées aux levées de fonds en cryptomonnaie et l’implémentation d’une BlockChain dans un écosystème. Il a collaboré à différents travaux sur le crowdfunding : "Nous voulons montrer que le crowdfunding n'est pas réservé qu’aux startups. Nous voulons donner aux collectivités  la possibilité d’utiliser les leviers du participatif pour associer leurs citoyens à leur stratégie d’innovation et leur permettre dynamiser leur image, tout en impliquant les citoyens dans la conception des services de proximité."

Marien IRZYKIEWCIZ

Marien a débuté sa carrière en tant qu'analyste couvrant le financement de l'aviation et les prêts pétroliers et gaziers réservés. Après plusieurs années dans le conseil en gestion d'actifs et la gestion des risques, il rejoint le projet NaPoleonX en juin 2017 où il est en charge du développement stratégique et conseille désormais plusieurs ICOs via sa société Blockpulse. Il est titulaire du CAIA, Chartered Alternative Investment Analyst (l'association la plus reconnue couvrant principalement les hedge funds, PE, VC) et est dédié aux cryptomonnaies depuis 2013.